Préparer sa navigation

Avant de partir, il faut préparer sa navigation, ce n’est pas au dernier moment que l’on va s’enquérir de tel ou tel amer, ou réaliser que les courants sont contraires.

Quand on prépare sa navigation, il faut noter l’essentiel, et d’une façon lisible. il va de soit que nous avons déjà pris la météo 😉

  • Dans les mers à marée, la première chose à faire c’est votre calcul de marée, pour savoir où et quand passer.
  • Prévoir l’orientation du vent et des courants, et en cas de louvoiement se préparer un cadre de navigation, pour savoir ou et quand virer.
  • Bien noter les horaires et hauteur de marées ainsi que vitesse et sens des courants pour les passages délicats, rails, entrées de port…
  • Définir les zones dangereuses où il ne faut pas aller (zones interdites, bancs de sables…).
  • Lister les amers qui jalonneront la route, pour ma part je les liste babord/tribord et les coche au fur et à mesure. Dans le même temps il est intéressant aussi de prévoir le  paysage environnant  (montagne, rivière, plaines) et de le valider en route afin de toujours pouvoir se positionner rien qu’au coup d’oeil.
  • Prévoir les ports et abris de replis (tous les ports ne sont pas toujours accessibles suivant l’orientation et la force du vent et de la mer, il en va de même pour les abris « côtier » dont la définition stipule que l’on doit pouvoir y accoster ou mouiller afin de mettre l’équipage et le bateau à l’abri et en repartir sans aide extérieure suivant les conditions météorologique du moment.